Bricoleurs.Tv » Entretenir sa voiture » L’entretien de ses plaquettes de frein

L’entretien des plaquettes de frein : indispensable pour circuler en toute sécurité

Après constatation de l’usure des plaquettes, elles peuvent être remplacées ou tout au moins regarnies. Regarnir les plaquettes signifie apposer de nouvelles plaques de garniture de frein sur l’ancien support à l’aide de colle spéciale. La manipulation est assez risquée car il arrive fréquemment que les plaquettes se décollent sous l’effet d’une forte chaleur. Il est plus conseillé d’en acheter au magasin et de choisir les marques connues afin d’être certain que le produit répond aux normes de sécurité exigées par les assurances. Ensuite, vous pouvez réaliser cette manipulation, muni de bons outils et en observant une bonne méthode.



L’entretien de ses plaquettes de frein

Avant de procéder aux remplacements, il faut d’abord vérifier leurs états, ensuite acheter de nouvelle plaquettes, les installer et évacuer les bulles d’air dans le circuit.

L’état des plaquettes de frein

La première méthode pour constater l’état des plaquettes est de les faire plonger dans un bocal contenant du liquide et d’observer l’emplacement des plaquettes par rapport à l’eau. Il devrait être au niveau maximum avec des plaquettes neuves et au minimum lorsque les plaquettes sont usées. La deuxième méthode, c’est de voir le témoin d’usure de certaines voitures qui éveille l’attention au remplacement de la pièce dès que le voyant s’allume. Le comportement du véhicule lors d’un freinage est le troisième signe de l’usure des plaquettes de frein. La pédale peut selon le cas devenir trop souple ou trop dure, des fois elle bouge sous le pied. La dernière méthode, la plus sûre, est toutefois la constatation visuelle des plaquettes. Pour cela, il est nécessaire d’enlever les roues et de mesurer l’épaisseur des plaquettes entre le disque des freins et le support des plaquettes. Si elle est au-dessous des 3 mm, il faudra les changer tout de suite.

revenir en haut

L’achat de nouvelles plaquettes de freins

Pour respecter les normes, vous trouverez des modèles de plaquettes en fibre de verre et des modèles en alliage de fer sans amiante sur le marché. La fibre de verre est la plus utilisée car la chaleur de friction produite est moins élevée, elle assure un parcours d’environ 20 000 km. Certaines voitures ont des plaquettes spécifiques correspondant à la marque, au modèle et à l’année de sortie du véhicule. Pour éviter toutes confusions, prenez soin de noter la référence des plaquettes ou emportez avec vous une des plaquettes pour être sûr.

revenir en haut

L’installation de nouvelles plaquettes de frein

Le système de freinage étant différent sur chaque modèle de voiture et évoluant avec la technologie, nous vous livrerons des généralités des étapes à suivre pour la

manipulation et les erreurs à ne pas commettre. Tout d’abord, il faut enlever le pneu et desserrez les goujons avant de monter la cric. Prenez quelques photos du disque et de l’étrier avant de toucher à quoi que ce soit. Cela vous permettra d’avoir une idée de ce que devrait être le résultat final après l’opération. C’est pour cette même raison qu’il faut procéder un à un les côtés de chaque frein, ainsi l’autre servira de modèle en cas de besoin. Soyez méthodique et ordonné, toutes les pièces et les boulons enlevés doivent être regroupés dans un récipient pour éviter leurs pertes et pour être sûr que tout a été remis en place. En général, il n’y pas beaucoup d’éléments à enlever pour démonter les freins, à part deux ou trois goujons et quelques goupilles et antibruits. Pour extraire les plaquettes, repousser les pistons est parfois nécessaire. Pour placer les nouvelles plaquettes, il faut bouger au maximum les pistons pour que l’étrier puisse entrer sur le disque. Pour ce faire, il est préférable de se servir des anciennes plaquettes et de repousser les pistons avec un tournevis. Il ne vous reste plus qu’à purger les freins, resserrer et tout remettre en place.

revenir en haut

La purge des freins

Cette ultime étape de l’entretien est cruciale car elle garantit l’efficacité de l’opération. Une bulle d’air infiltrée dans le circuit du liquide du frein entraînerait des absences de frein occasionnelles, ce qui conduirait inévitablement à un accident. Pour purger les freins, il existe une valve près ou sur l’étrier. Il faut être deux pour effectuer cette opération, l’un appuie sur les freins et l’autre desserre et resserre la valve. La personne devra appuyer fortement sur la pédale tandis que l’autre ouvrira et fermera la valve à l’aide d’une clé jusqu’à ce que le liquide de frein gicle d’un coup sans interruption.

Horticulture - Homéopathie | © mentions légales