Bricoleurs.Tv » Entretenir sa voiture » Contrôle anti-pollution Co/Co2

Contribuer à la préservation de l’environnement en soumettant sa voiture au contrôle anti-pollution et Co/Co2

Un contrôle anti-pollution est un moyen de protéger l’environnement. La circulation constitue la première cause de pollution, voilà pourquoi il est important de soumettre son véhicule à un contrôle anti-pollution. Cela permettra à chacun de réduire le niveau de pollution de son automobile en procédant aux entretiens nécessaires ou encore en mettant les véhicules les plus polluants au garage et contribuer par la même occasion à la politique de réduction de l’effet de serre. Cependant, de nombreuses personnes ignorent en quoi consiste un contrôle anti-pollution et à quoi cela peut-il servir ? D’autres encore ne savent pas si leur véhicule doit être soumis à ce genre de contrôle et si oui, à quelle intervalle de temps ? Aussi, nous nous faisons un plaisir de vous donner des détails sur ce contrôle.

Contrôle anti-pollution Co/Co2

La préservation de l’environnement est aujourd’hui au cœur des politiques nationales de nombreux pays, surtout ceux considérés comme industrialisés. Et comme l’émission de gaz d’échappement constitue le premier facteur de pollution de l’atmosphère, un système de contrôle anti-pollution et Co/Co2 a été mis en place afin de pouvoir trouver la solution permettant de réduire la pollution jusqu’à l’anéantir. Mais en quoi consiste ce contrôle ? Tous les véhicules doivent-ils s’y soumettre et à quelle intervalle de temps doit-on le faire ? Voici sans plus attendre les réponses à ces questions.

En quoi consiste le contrôle anti-pollution et Co/Co2 ?

Le contrôle anti-pollution est un procédé destiné à détecter les défaillances au niveau du système d’échappement afin de déterminer la réparation adéquate de manière à permettre une réduction considérable de l’altération des composants atmosphériques. Il ne peut être effectué que par un organisme doté des connaissances techniques y afférentes et disposant des appareils de mesure agréés pour mesurer des fumées et des gaz d’échappement. En outre, leurs installations et leurs outillages doivent permettre la bonne exécution des travaux. A cet effet, des points de contrôle bien précis qui sont au nombre de quatre sont vérifiés par le centre de contrôle, à savoir le bon réglage de la richesse du moteur au niveau du mélange air-essence, l’étanchéité du système d’échappement, le sommaire du bon fonctionnement du moteur ainsi que le bon fonctionnement de la sonde et du catalyseur.

revenir en haut

Quels types de véhicules doivent être soumis au contrôle anti-pollution et Co/Co2 ?

D’une manière générale, tout véhicule diesel dont la première mise en circulation date du 1er janvier 1980 ainsi que tout véhicule à essence mis en circulation à compter du 1er octobre 1972 doit être soumis à un contrôle anti-pollution. Le propriétaire d’un véhicule s’étant régulièrement acquitté de cette obligation doit alors posséder une fiche d’entretien qu’il doit être en mesure de présenter aux agents chargés du contrôle.

revenir en haut

Dans quelle intervalle de temps doit-on effectuer un contrôle anti-pollution ?

Le propriétaire d’un véhicule devant faire l’objet d’un contrôle anti-pollution est tenu de s’y soumettre à la suite d’un contrôle technique. Selon le type de véhicule à contrôler, le renouvellement du contrôle est différent. C’est ainsi que les véhicules catalysés doivent faire l’objet d’un contrôle anti-pollution tous les deux ans tandis que les véhicules non catalysés doivent s’y soumettre tous les ans. A l’issue du test, le contrôleur apposera une vignette attestant de la soumission au contrôle sur le pare-brise de la voiture et celle-ci ainsi que la carte grise porteront mention du mois et de l’année de la prochaine visite. Dans le cas où le véhicule est déclaré polluant, celui-ci peut être soumis à une contre-visite devant intervenir dans les deux mois qui suivent le contrôle initial. A défaut, des sanctions seront encourues.

Horticulture - Homéopathie | © mentions légales