Bricoleurs.Tv » Économies d’énergie » Réussir l’isolation des combles

Réussir l’isolation des combles, utile pour économiser de l’énergie

Il existe certaines phases à suivre pour réussir l’isolation des combles, mais il faut considérer leur état actuel avant de commencer les travaux. Quelques techniques simples mais efficaces vous sont délivrées par bricoleurs.tv afin de réussir cette tâche. Des préparatifs sont nécessaires avant la pose de l’isolant, qu’il faut à tout prix respecter pour que la pose elle-même se passe plus facilement.



Réussir l’isolation des combles

Le travail commencera par le choix de l’isolant, qui va dépendre de quelques facteurs dont nous verrons les détails un peu plus bas. Ensuite, vient la préparation du comble, et enfin, la pose proprement dite nécessitant le respect des démarches.

Le choix de l’isolant

Pour trouver le meilleur isolant pour votre comble, il faut d’abord définir à quelle fin celui-ci sera-t-il utilisé. Une fois que c’est fait, il est tout aussi important de se renseigner s’il existe des normes propres à respecter dans votre région concernant le coefficient thermique d’isolation, autrement, optez pour un isolant à coefficient thermique égal à 5. Il faut ensuite prendre en compte les dimensions des chevrons en mesurant l’alignement, l’épaisseur, et l’écartement, ce qui permettra de définir la pose adaptée à votre isolant. Que vous soyez en train de construire ou de rénover, vous devez vous renseigner sur la meilleure façon d’installer votre isolant, à l’intérieur ou à l’extérieur. Toutes ces analyses sont essentielles afin que rien ne soit laissé au hasard dans votre travail de bricolage.

revenir en haut

Les outils nécessaires

Les outils nécessaires pour la préparation et la pose des isolants sont assez communs, vous pouvez en avoir déjà chez vous ou sinon vous en procurer facilement. Ainsi, une visseuse/perceuse pour faciliter la pose de l’isolant, une scie, une règle, un cutter, un mètre, un marteau, un râteau, des gants et un masque à poussière pour se protéger sont suffisants. Toutefois, si vous avez de la laine minérale à agrafer, il serait utile d’avoir une agrafeuse. Néanmoins, il faut être prudent avec ces outils car malgré leur apparence, ils nécessitent des gestes ajustés et bien contrôlés.

revenir en haut

La préparation de la charpente

Voici les étapes à suivre pour bien préparer le comble avant la pose de l’isolant.

  • Traiter la charpente si besoin est, et avant tout, il faut également la nettoyer
  • Poser un pare-vapeur alu ou kraft, si jamais vous allez installer une laine minérale en simple épaisseur, tournez-la vers la partie chauffée du comble
  • Laisser un vide d’au moins 4 cm entre les tuiles et l’isolant pour permettre à l’air d’y circuler librement afin de préserver non seulement l’isolant mais aussi la toiture
  • Utiliser des bandes adhésives pour la jointure des panneaux d’isolant afin d’éviter que la chaleur ne s’échappe
  • Laisser des aérations tous les 15 m² afin d’optimiser le rôle de l’isolation

Si vous souhaitez un comble perdu aménagé en rangement non chauffé, le mieux serait d’isoler le plancher de celui-ci. Mais si vous désirez isoler un comble qui est chauffé, il serait recommandé d’isoler la toiture afin de pouvoir confiner la chaleur dans la maison. Un conseil toutefois : évitez de compresser la laine minérale, si c’est l’isolant que vous utilisez, au risque de diminuer sa résistance thermique.

revenir en haut

La pose d’isolant pour les combles perdus et difficiles d’accès

La vermiculite et la laine sont les plus recommandées dans ce cas-ci. Voici les étapes à suivre pour la pose de la vermiculite :

  • Déverser le produit entre les solives en tenant compte de la régularité du coulis, à raison d’un sac de vermiculite en dessous d’un sac de laine de flocons
  • Prendre le râteau et égaliser la vermiculite avec
  • Répandre un peu de plâtre sur la vermiculite et y pulvériser un peu d’eau pour obtenir du granulat

Pour la laine, il faut :

  • Mesurer l’espacement entre deux solives et en rajouter un centimètre
  • Reporter cette mesure sur la laine d’environ 18 à 20 cm d’épaisseur et la découper à l’aide d’une scie égoïne
  • Dérouler la laine entre les solives
  • Dérouler perpendiculairement une autre couche de laine
revenir en haut

La pose d’isolant pour les combles aménagés en grenier chauffé

Il peut y avoir deux cas de chevronnage : régulier et irrégulier. Dans le premier cas, le mieux c’est d’utiliser de la laine minérale revêtue alu ou kraft dont l’épaisseur est de 70 mm. Pour ce faire, il faut disposer le pare-vapeur entre les chevrons et l’agrafer tous les 5 cm. Dans le second cas, la laine minérale revêtue d’une largeur modulable jusqu’à 60 cm est conseillée. A ce moment-là, il faut marquer l’emplacement du contre-chevronnage sur les chevrons en y ajoutant un espacement pour la largeur des rouleaux. Ensuite, clouer des cales pour y fixer à leur tour les contre-chevrons en tenant compte du fait que le total de leur épaisseur doit être égal à celui de l’isolant. Enfin, il faut agrafer les isolants à chaque dizaine de centimètres en partant du haut.

Horticulture - Homéopathie | © mentions légales