Bricoleurs.Tv » Économies d’énergie » L’isolation des combles

Comment réussir l’isolation des combles soi-même ?

Le travail d’isolation, bien qu’apparemment difficile, est à la portée de tous les amateurs de bricolage. En effet, de nombreuses questions se défilent dans notre tête quant au travail d’isolation des combles : la technique est-elle la même quel que soit le type de comble, quelle que soit sa destination et quelle que soit la région où on se trouve. Aussi, on sait parfaitement que l’isolation doit se faire au moment même de la construction, mais est-il possible de procéder à une isolation sur des combles existants ? Toutes ces questions sans réponses nous amènent à recourir aux services d’un professionnel. Cependant, avec ces notions de base et ces techniques d’installation, vous trouverez que ce travail est réalisable par tout bricoleur.

L’isolation des combles

La réussite d’une isolation des combles repose essentiellement sur le type de l’isolant, car, effectivement, des produits spécifiques sont adaptés à chaque emplacement : comble non utilisé, débarras, ou pièce habitée. Nous vous conseillons également de demander conseil au commerçant avant de faire votre choix, surtout en ce qui concerne votre emplacement géographique. Une fois le produit choisi, quelques étapes préalables sont de mise avant de procéder au travail proprement dit.

Outillage, travaux de préparation et notions de base

Avant toute chose, réunissez tous les outils dont vous aurez besoin :

  • une règle
  • une scie égoïne
  • un cutter
  • un mètre
  • un marteau
  • un râteau
  • une visseuse ou une agrafeuse si vous utilisez une laine minérale
  • des gants et une masque à poussière

Avant de commencer, il est nécessaire de retenir les notions suivantes :

  1. Traitez la charpente au besoin, car elle ne sera plus atteignable une fois l’isolant installé
  2. Si vous utilisez une laine minérale monocouche, prévoyez un pare-vapeur en alu ou kraft de manière à ce que les vapeurs n’atteignent pas les fibres et altèrent ainsi la résistance thermique du produit d’isolation. Faites en sorte que le pare-vapeur soit orienté vers la partie chauffée de votre demeure
  3. Si vous souhaitez installer deux couches de laine minérale, il est fortement déconseillé de mettre le pare-vapeur entre elles
  4. Prévoyez un vide de 4 cm au minimum entre l’isolant et la toiture de manière à éviter l’altération de la charpente et des tuiles
  5. Evitez de comprimer une laine minérale, cela réduirait son efficacité thermique
  6. Faites en sorte que les panneaux d’isolant se joignent sans intervalle en utilisant des bandes adhésives en alu ou en papier
  7. Le travail d’isolation ne doit pas boucher complètement votre toiture pour une efficacité de l’isolation, il faut prévoir une chatière qui est un système d’aération tous les 15 m²
revenir en haut

La pose de l’isolation pour des combles non-habités

Isoler le plancher des combles permet à la chaleur de ne pas atteindre les parties non habitées. Pour ce faire, il existe deux techniques de pose selon les produits utilisés : la laine minérale d’une part, et la vermiculite ou la laine minérale en flocons d’autre part. Pour la pose de la laine minérale, procédez de la manière suivante :

  1. Pour une isolation efficace, la laine minérale doit avoir une épaisseur de 18 cm au moins et de 20 cm au plus, que ce soit pour une couche ou pour deux couches perpendiculaires
  2. Mesurez l’écartement entre deux solives et reprenez le métrage obtenu, ajouté de 1 cm, sur le rouleau de laine pourvue d’un pare-vapeur puis découpez
  3. Débobinez la laine entre les solives, en veillant à ce que le pare-vapeur soit posé au-dessous, c’est-à-dire vers la zone chauffée de la maison
  4. Si vous souhaitez avoir une isolation plus accentuée, déroulez une couche supplémentaire de laine minérale par-dessus la première couche, bien perpendiculaire aux solives

Quant à la laine en flocons ou la vermiculite, connue aussi sous l’appellation de paillettes ou lamelles de mica expansé, suivez la procédure suivante :

  1. Ce type d’isolation convient aux parties difficiles d’accès. Versez le produit uniformément entre les solives. Si vous vous trouvez en région tempérée, faites en sorte de bien respecter le dosage suivant : 1 sac de vermiculite pour une longueur de 10 cm ou 1 sac de laine pour une longueur de 30 cm
  2. En vous mettant debout sur deux solives parallèles, uniformisez le produit au moyen d’un râteau
  3. Si vous ne comptez pas poser un plancher par-dessus les solives, étalez une petite quantité de plâtre sur la vermiculite, puis vaporisez l’ensemble d’eau pour un tassement parfait des granulats, les empêchant ainsi de s’envoler suite à une forte ventilation
revenir en haut

La pose de l’isolation pour des combles habités

Pour obtenir un grenier chauffé, une isolation de la toiture favorise la propagation de la chaleur jusqu’au grenier tout en l’empêchant de s’échapper vers l’extérieur. Si vous avez affaire à un chevronnage régulier, utilisez une laine minérale enveloppée de kraft ou d’alu, et vous pouvez effectuer la pose comme suit :

  1. L’épaisseur classique d’un chevron est de 80 mm, l’épaisseur de l’isolant employé sera donc inférieure à 70 mm, pour l’aération de la toiture
  2. Agencez les bandes d’isolant entre les chevrons, et faites en sorte que le pare-vapeur se retrouve de votre côté, et ce en procédant du haut vers le bas
  3. Agrafez les languettes latérales sur les chevrons tous les 5 cm, et faites en sorte que le pare-vapeur soit bien étiré

Si le chevronnage est irrégulier, choisissez un produit avec une largeur flexible jusqu’à 60 cm. Ce procédé est surtout recommandé dans le cas d’une isolation existante mais insatisfaisante. L’isolant supplémentaire est à appliquer sur des contre-chevrons disposés orthogonalement aux chevrons de base. Pour ce faire :

  • Tracez la place des contre-chevrons à intervalle égale à la largeur du rouleau de laine
  • Ne clouez pas les contre-chevrons directement sur les chevrons de base, mais clouez d’abord des cales entre deux chevrons, et c’est sur ces cales que se fera le clouage des contre-chevrons
  • Agrafez le produit tous les 10 cm en procédant en premier lieu par la première bande du haut
  • Coupez la dernière bande à la largeur idéale
Horticulture - Homéopathie | © mentions légales