Bricoleurs.Tv » Bricolage sur les Murs » Réussir la pose de plaques de plâtres

Les plaques de plâtre : des matériaux fiables qui permettent de monter de véritables murs

Comme pour tout travail de bricolage, s’équiper correctement pour la tâche est indispensable. Pour monter une cloison en plaques de plâtre, vous aurez donc besoin d’un niveau à bulle, d’un fil à plomb, d’un cordeau à poudre et d’une règle, pour effectuer les mesures et traçages, préalables à la pose de l’ossature. Pour le montage de la structure et la pose des différents composants de la cloison, il faudra être équipé d’une visseuse, d’une scie sauteuse et d’une scie à métaux. Au fil du travail, ces matériels auront chacun un rôle à remplir, il faudra donc les avoir au complet avant de débuter, pour éviter les arrêts intempestifs, ou les complications inutiles durant l’ouvrage, causés par le manque d’outils.

Réussir la pose de plaques de plâtres

Concrètement, une cloison en plaques de plâtre se compose de deux plaques fixées de part et d’autre d’une structure charpentée et d’une matière isolante placée entre les plaques. Le montage d’une cloison en plaques de plâtre commence par le montage de l’ossature toutes les tâches effectuées durant cette étape, entrent dans le cadre de la préparation. Par la suite, il faudra installer les différentes installations électriques ou les éventuelles tuyauteries qui sont destinées à être encastrées dans la cloison. Placer la matière isolante avant la fixation des plaques de plâtre, achèvera le gros du travail. Pour terminer l’ouvrage, il faudra enfin effectuer quelques travaux de finition, qui consisteront essentiellement à rendre la cloison, parfaitement uniforme.

Le montage de l’ossature

L’ossature sera la base de tout le travail et il faudra faire en sorte de la monter correctement pour éviter les erreurs de conception qui ne manqueront pas de sauter aux yeux quand la cloison sera terminée. Les cloisons qui penchent ou qui gondolent ne sont souvent que les résultats de manques d’attention et qui n’ont rien à voir avec l’inexpérience du concepteur. Ainsi, pour commencer, veillez à faire un traçage précis de votre cloison au sol. Pour cela utilisez le cordeau à poudre. Quand cette tâche a été effectuée correctement, effectuez le traçage sur le mur à l’aide d’une règle. Pour être sûr que ce tracé soit un prolongement parfaitement vertical de celui effectué au sol, aidez vous d’un fil à plomb. Reproduisez ensuite ces opérations sur l’autre mur et sur le plafond. La prochaine étape consistera à la pose des tasseaux. Le long de ces différents tracés, fixez, à l’aide d’une visseuse, des tasseaux suffisamment robustes pour soutenir la cloison. Préférez donc les tasseaux aux dimensions 60 x 40 mm, aux autres dimensions moins adaptées. Dans le cas où une ouverture est prévue, dans la cloison, il est important de déterminer au préalable l’emplacement de l’huisserie. Pour cela, placez deux montants verticales dont la distance correspond à la largeur de l’ouverture. Fixez un tasseau horizontale entre ces deux montants, faites à ce que la hauteur du tasseau correspondrait à la hauteur de l’ouverture. Placez ensuite d’autres montants entre les traverses du sol et du plafond. Les espacements entre les montants dépendra des dimensions des plaques de plâtre que vous allez utiliser. En générale, une plaque se fixe sur trois montants, donc l’espacement entre deux montants consécutifs ne doit pas être supérieur à la moitié de la largeur de la plaque. Par exemple, pour une plaque de 90 cm de large, la distance entre deux montants consécutifs, ne doit pas dépasser les 45 cm. Lorsque tout les montants sont en place, immobilisez les à l’aide de pieds que vous visserez aux traverses. Pour une ossature en métal, le principe reste le même à quelques détails près. Les tasseaux sont ici, remplacés par des rails métalliques et la fixation des montants aux traverses se fera à l’aide de cavaliers d’assemblage. Quand l’ossature est en place, vous pouvez commencer à disposer les plaques de plâtre.

revenir en haut

La pose des plaques de plâtres

Avant de procéder à la pose des plaques, profitez, pour effectuer les installations électriques si cela est nécessaire. Les fils doivent être fixés le long des montants ou des traverses. Vous pouvez ensuite commencer la pose des plaques. En fonction de la disposition voulue, découpez les plaques pour qu’ils s’adaptent à la structure des montants. Utilisez la scie sauteuse pour cette tâche. Vissez ensuite les plaques aux montants en prenant soin de laisser un petit espace de 1 cm entre la plaque et le plafond, et entre la plaque et le sol. Entre deux plaques voisines, laissez un espace de ½ cm. Pour fixer une plaque sur un montant, positionnez la vis à un centimètre du bord de la plaque et enfoncez la à l’aide d’une visseuse. Procédez ainsi sur toute la longueur de la plaque en espaçant les vissages de 20 à 30 cm. Procédez de la même façon pour fixer la plaque sur les traverses. Avant de refaire les mêmes tâches sur l’autre côté de la cloison, placez entre les montants des matériaux isolants, tel que des panneaux de polystyrène, des panneaux semi-rigide de laine minérales, etc… Effectuez ensuite, les mêmes opérations de fixation des plaques. Pour la finition, fermez les jointures avec de l’enduit. Après quelques jours, quand l’enduit est bien sèche, poncez les jointures pour obtenir un aspect uniforme.

Horticulture - Homéopathie | © mentions légales