Bricoleurs.Tv » Bricolage sur les Murs » La rénovation de votre façade

Les techniques de sablage et de rejointement utilisées pour la rénovation d’une façade

Confrontées aux divers aléas de la météo, les façades se dégradent petit à petit. Plutôt que d’effectuer de grands travaux pour construire une nouvelle façade, il est plus simple d’avoir recours à un rejointement pour donner un aspect neuf à votre vieille façade. Avant d’entamer vos travaux de rénovation de votre façade, informez-en la mairie et obtenez une autorisation en bonne et due forme pour pouvoir installer votre échafaudage. Par ailleurs, choisissez également la bonne saison pour faire ces travaux, puisque la rénovation d’une façade ne doit pas se faire durant les fortes chaleurs estivales ni durant les froides journées d’hiver où l’eau nécessaire aux travaux risquerait même de geler. Enfin, le volet sécuritaire est à voir de plus près car ces travaux de rénovation peuvent comporter quelques risques et provoquer certains accidents si les mesures adéquates ne sont pas prises.

La rénovation de votre façade

La rénovation d’une façade exige d’effectuer des travaux plutôt importants. Après avoir effectué le sablage de la façade qui est l’étape la plus délicate pour assainir toute sa surface, la rénovation se termine par l’étape du rejointement

Le matériel de rénovation d’une façade

Selon la taille de la façade à traiter, vous pouvez effectuer le sablage avec un compresseur ou un nettoyeur haute pression selon les dimensions des surfaces à traiter. Ce sont des équipements qui peuvent être loués pour l’occasion. Dans le cas où vous optez pour le compresseur, veillez à avoir au moins une puissance de 15 CV qui permet d’avoir un débit de 2 000l/mn. Pour des surfaces qui avoisinent les 100 m² tout au plus, il est préférable d’utiliser un nettoyeur haute pression dont la puissance dépendra de la surface à traiter.

Vous devriez aussi prévoir le sable destiné au sablage et notons qu’il y existe du sable spécialement destiné pour ce type de travaux. Sachant qu’un sac de 50 kg permet d’assurer une demi-heure de sablage, vous devrez déterminer la quantité nécessaire selon la taille de votre façade. Toujours pour le sablage, assurez-vous d’avoir les équipements de protection nécessaires, à savoir une combinaison, des gants, et un casque intégral de sablage ou à défaut, des lunettes de protection.

Pour le rejointement, vous aurez besoin d’une truelle avec une auge, d’une brosse métalique, d’une taloche, d’un fer à joints plat ou à arrondi (10 à 14 mm) et d’un marteau avec un ciseau à déjointer ou une meuleuse. Comme matériaux, vous aurez à utiliser du mortier de jointement ainsi que du mortier de maçonnerie, munissez-vous enfin d’une bouteille d’acide chlorhydrique.

revenir en haut

Le sablage et les précautions à prendre

Avant de passer au sablage, qu’il s’agit d’un sablage au nettoyeur ou en utilisant un compresseur, veillez à éloigner votre voiture et à protéger les surfaces vitrées aux alentours immédiats que la projection de sable pourrait atteindre et abîmer. Informez aussi votre voisinage ainsi que les personnes vivant chez vous de ne pas s’approcher pour éviter de les blesser accidentellement. Il faut savoir que le sable est propulsé à une telle vitesse que cela peut devenir dangereux si vous n’y prenez pas garde, et enfin, posez une bâche au pied de votre échafaudage. Comme vous allez utiliser de l’eau, assurez-vous que les prises électriques soient bien isolées. D’ailleurs, si votre matériel est trop éloigné, plutôt que d’utiliser une rallonge électrique, trouvez plutôt des rallonges pour la lance à jet ou la buse de sablage.

Commencez par sabler le bas de la façade avant de remonter au fur et à mesure. Pour une meilleure efficacité, placez la lance de sablage à environ 20 cm de la façade avec un angle de jet d’environ 30°. Une fois que toute la façade a été traitée, prenez votre tuyau d’arrosage et nettoyez la façade, du haut vers le bas.

revenir en haut

Procéder au rejointement

Si votre façade comporte des briques manquantes, vous devrez les remplacer avant de commencer le rejointement. L’étape du sablage a normalement déjà retiré une grosse partie des joints usés mais s’il en reste, utilisez la meuleuse ou le marteau avec le ciseau à déjointer pour redessiner les contours des briques de votre façade. Dépoussiérez ensuite et utilisez la brosse métallique pour éliminer les résidus de joints. Vous pouvez alors commencer à appliquer l’enduit de rejointement.

Pour une meilleure prise de l’enduit sur les briques, pensez à mouiller votre façade. Préparez l’enduit dans l’auge en mélangeant selon les doses indiquées le mortier de rejointement, l’eau et le mortier de maçonnerie. Versez une bonne quantité d’enduit sur une taloche et en vous aidant du fer à joint, remplissez les sillons entre les briques. Avec le revers du fer à joint choisi – plat ou bombé – appuyez sur l’enduit appliqué afin de constituer le relief du rejointement. Les joints autour des briques sont alors neufs et il ne vous reste plus qu’à brosser les briques et à les laver avec la bouteille d’acide chlorhydrique pour leur donner un bel aspect. Une fois que votre façade sera bien sec au bout d’une semaine environ, utilisez de l’hydrofuge pour apporter la protection nécessaire à votre façade contre l’humidité.

Horticulture - Homéopathie | © mentions légales