Bricoleurs.Tv » Bricolage Hivernal » Faire de la menuiserie en hiver

Faire de la menuiserie en hiver pour réaliser une économie d’énergie

La rénovation des portes et des fenêtres en bois permet de réaliser une économie d'énergie. Il est possible de faire de la menuiserie en hiver en tenant en compte des spécificités de chaque essence. Il est nécessaire de prendre des mesures contre les agressions extérieures en appliquant un produit spécial. Les objets bricolés devant être installés dans un milieu confiné tel une salle de bain, doivent être secs et entreposés dans un espace aéré.

Faire de la menuiserie en hiver

Le bricoleur peut faire de la menuiserie en hiver en prenant en compte certaines contraintes. La technique d’usinage du bois varie en fonction de l’humidité et de la température. L’adoption de certaines méthodes permet de limiter l’impact de ces variations sur la qualité du bois.

Tenir compte du comportement des différentes essences

Le comportement du bois, qui se retire ou se dilate, varie suivant les essences. Pour faire de la menuiserie en hiver, il faut tenir compte du facteur de retrait pour minimiser l’impact du niveau de la température et de l’humidité sur le bois. Les poteaux en bois tels les supports d’escaliers présentent un retrait s’effectuant longitudinalement et pouvant créer des tensions au niveau des fibres. Si le retrait est assez rapide, les poutres de forte section peuvent se fendre. Avant les travaux, il est ainsi recommandé de faire sécher convenablement le bois dans un local à l’abri des courants d’air et des rayons solaires. Pour ralentir le séchage, il faut recouvrir les deux extrémités du poteau d’un produit hydrofuge tel des lasures ou de la cire. Pour rénover un mobilier dans un milieu confiné, il est recommandé de tenir compte de l’humidité de l’air ainsi que des moisissures. Pour aérer un local humide, il faut prévoir une bonne ventilation en installant un pare-vapeur ou un panneau continu paraffiné.

revenir en haut

Protéger le bois des agressions extérieures

En effectuant des travaux de menuiserie, le bricoleur doit tenir compte de certains paramètres tels l’humidité de l’air ambiant. Les conduites peu étanches et l’humidité capillaire pouvant être observée sur les murs constitue autant de facteurs qui contribuent à une augmentation de l’humidité atmosphérique. Un taux d’humidité est à l’origine de l’apparition de fentes et l’attaque de champignons lignivores qui provoquent la pourriture. Une pourriture brune est causée par la dégradation de la cellulose. La pourriture blanche résulte de la décomposition de la lignine. Pour protéger le bois séché utilisé en menuiserie, il est recommandé d’appliquer une couche de produit antifongique ou une solution repoussant les insectes. Le bois à usiner doit être choisi avec un taux d’humidité équivalent à celui estimé lors de l’assemblage. Ainsi, le taux d’humidité est de 16% pour les bois de charpente et de 10% pour le plancher.

revenir en haut

Les astuces pour supprimer les grincements d’un escalier

L’hiver est la période idéale pour effectuer des travaux de menuiserie sur un escalier qui grince. Les grincements sont provoqués par les jeux entre les pièces de bois qui se rétractent. En hiver, l’air ambiant devient sec sous l’effet du chauffage et la dilatation du bois est moins importante. La technique de réparation consiste à placer des cales sous l’escalier. Les cales sont composées de morceaux de bois rabotés présentant des arêtes de deux centimètres. Il faut enduire de colle les pièces et les mettre en place pour fixer les marches et les contremarches. L’alternative consiste à utiliser des équerres métalliques à bras courts et rigides. Il est nécessaire de bloquer les cales à l’aide d’un système à vis.

revenir en haut

Réaliser des travaux en hiver pour économiser de l’énergie

Les menuisiers disposent de plusieurs modèles de portes et de fenêtres de qualité. Les produits sont adaptés pour répondre à différents besoins. Les commerçants proposent des produits classiques tels des volets ainsi que des portes de garage. Les travaux de menuiserie consistent à remplacer les portes ou les fenêtres et à améliorer l’isolation des combles. Ils permettent d’améliorer l’étanchéité de la maison et d’économiser de l’énergie. 30% des pertes en énergie proviennent de la toiture, 25% des fenêtres et le reste incombe aux ponts thermiques. L’achat de matériaux en hiver permet de bénéficier du crédit d’impôt destiné à réduire la facture relative au chauffage.

Horticulture - Homéopathie | © mentions légales