Bricoleurs.Tv » Bricolage Hivernal » Calfeutrer les fenêtres et volets

Poser des joints sur les fenêtres et volets

Calfeutrer les fenêtres et volets nécessite des joints de calfeutrage pouvant être en métal, en mousse, en caoutchouc ou en plastique. Le plus cher et le plus durable est celui en métal tandis que le joint en mousse est facile à poser mais n'a qu'une durée de vie d'environ un an. Le calfeutrage est utile car il permet de réduire les besoins en chauffage, d'atténuer les bruits, de limiter l'invasion de composants allergènes et de ralentir l'usure des matériaux.

Calfeutrer les fenêtres et volets

Pour éliminer les fuites d’air des fenêtres et volets, il faut boucher leurs fentes. Cette opération est très utile car en plus d’atténuer les bruits extérieurs, de limiter l’invasion des composants allergènes, de ralentir la détérioration des matériaux par les infiltrations d’eau, elle permet de réaliser une économie d’énergie de 15 à 20 %.

Le choix des joints

Le calfeutrage se fait avec des joints dont la durée de vie dépend de leur résistance aux rayons ultraviolets, à la pluie, au froid, au vent et à la putréfaction. Pour une fenêtre ou un volet en bois, il est recommandé d’opter pour un joint de 12 mm de large contre 6 mm pour ceux en aluminium. Le meilleur joint est sûrement celui en métal disponible en longue lame d’acier flexible et inoxydable. Il est le plus durable et le plus efficace. Toutefois, il présente l’inconvénient de ne pouvoir être fixé qu’avec des clous. Le joint moulé est tout aussi performant mais a une durée de vie moins longue que le précédent tandis que celui en néoprène, en silicone ou en mousse à cellules fermées est idéal pour les menuiseries aux formes irrégulières. Quant au joint en caoutchouc, disponible en 2 à 5 mm de largeur, il donne des bons résultats en tant qu’isolant acoustique. Il est adapté aux fenêtres car il peut être cloué, agrafé ou collé. Toutefois, il doit être changé tous les 5 à 15 ans. Par ailleurs, le joint en plastique profilé en forme de V, pré-percé et présentant un coté auto-adhésif a une durée de vie de 2 à 3 ans. Finalement, le moins cher et le plus facile à poser grâce à un autocollant est le joint en mousse en PVC ou polyuréthane, présenté sous forme de rouleaux de 1 à 7 mm de largeur. Même s’il doit être changé tous les ans, il convient bien pour une isolation thermique.

revenir en haut

La préparation

Les matériels nécessaires pour calfeutrer une fenêtre ou un volet dépendent du type de fixation du joint choisi, mais généralement, il faut de l’alcool à brûler, un chiffon, un cutter, une brosse métallique et un produit pour nettoyer le châssis de la fenêtre ou du volet. Avant la pose, les saletés et couches de peinture doivent être enlevées tandis que les produits de calfeutrage anciens sont chauffés jusqu’à ce qu’ils soient mous et faciles à enlever. En outre, il faut un joint et des ciseaux pour l’application du joint en mousse, un marteau et un tournevis pour le joint métallique et une bande de démoulage pour le joint moulé.

revenir en haut

La pose

Le scellant de calfeutrage en tube est appliqué avec un pistolet à calfeutrer muni d’une gachette permettant de doser la quantité posée, laquelle doit être unie et sans bosses. Dans d’autres cas, le joint est collé, cloué ou moulé. Pour un joint en mousse, on fixe la partie autocollante sur le châssis de la feuillure de la fenêtre ou du volet. Il faut ensuite retirer petit-à-petit le papier protecteur et coller le joint verticalement à la feuillure sur les parties haut et bas. Le joint qui dépasse est alors coupé ou marqué avec un cutter. A chaque feuillure on applique un joint et pour un joint métallique, il faut au préalable le découper avec des ciseaux, une cisaille à tôle ou une pince coupante selon la longueur appropriée avant de le placer sur les vantaux ou la partie plate du châssis. Puis, on cloue avec des pointes sur la fenêtre ou le volet, la partie fixe du joint. Après, en fonction du jeu entre le dormant et l’ouvrant, on redresse le ressort du joint avec un tournevis, ensuite on refait les mêmes opérations sur la feuillure des montants verticaux. Pour un joint moulé, il faut au préalable appliquer un primaire sur la feuillure du châssis. Ensuite, on extrude le cordon de la mastic silicone avec la bande de démoulage, laquelle nécessite un temps de pose de 24 h avant d’être enlevée. Dans tous les cas, il faut éviter de boucher les trous de la rainure à la base du châssis de la fenêtre ou du volet pour éviter de moisir et d’abîmer le bois.

Horticulture - Homéopathie | © mentions légales