Bricoleurs.Tv » Béton et Gros œuvre » Réussir la mise en oeuvre d’un ragréage

Réussir la mise en oeuvre d’un ragréage indépendamment du type de revêtement et du niveau de dégâts

Le sol est soumis à rude épreuve que ce soit par une utilisation intensive, ou par les conditions climatiques ou par l'usure du temps. Heureusement, le ragréage permet de lui redonner un aspect neuf à intervalle régulier. Il s'agit d'un produit appelé enduit autolissant qui convient pour des imperfections ne dépassant pas les 10 millimètres. Mais on peut utiliser un dosage à base de mortier si le sol est trop endommagé.



Réussir la mise en oeuvre d’un ragréage

En premier, nous allons préparer le sol en corrigeant les trous et en nettoyant la surface. Un dégraissage sera parfois nécessaire si la poussière est importante. Selon le type de revêtement qui peut être du plancher, un carrelage, ou du ciment, nous allons les contrôler et enlever tous ceux qui sont inutiles ou abîmés. Nous créerons le mélange et l’appliquerons sur la superficie en respectant les consignes du fabricant, en faisant attention dans les angles. Pour finir, on donnera quelques conseils pour d’autres types de mélange si c’est nécessaire.

Préparer le sol

Voici les outils nécessaires pour réussir un ragréage :

  • Un grattoir triangulaire
  • Une règle de charpentier
  • Un niveau à bulle
  • Une perceuse électrique et un accessoire de malaxeur
  • Un primaire d’accrochage
  • Une truelle
  • Un enduit ou du mortier
  • Une brosse métallique
  • Un crayon
  • Une platoire de sol
  • Un seau

Pour commencer les plinthes, recouvrir les interstices avec des supports de bois. Utiliser le grattoir triangulaire pour frotter toutes les crevasses possibles dans le ciment ou le carrelage. Il faut prêter une attention particulière sur les parties le long du mur, sur les angles et les emplacements difficilement accessibles. Ensuite, il faut donner une forme en « V » à toutes ces crevasses, car cela permet de les traiter plus efficacement par la suite. Utiliser un aspirateur pour nettoyer soigneusement toute la surface, et répéter cette étape plusieurs fois. Ensuite, laver toute la pièce avec une lessive spéciale pour le sol pour optimiser la prise de l’enduit. On peut boucher les fissures avec du ciment de colle, ce dernier est utilisé pour joindre le carrelage, mais on peut également utiliser un mélange à base de résine. Commencer à égaliser le sol et utiliser le niveau à bulle pour marquer les dénivellations les plus importantes. Dans le cas d’un plancher, il faut le fixer solidement après le démontage, et reboucher tous les espaces éventuels. Le rebouchage est toujours effectué avec du ciment de colle ou un produit équivalent. Egaliser primitivement toutes les parties après chaque application. Ce conseil est valable également pour le carrelage, mais enlever les carreaux abîmés et les remplacer avec du mastic à séchage rapide.

revenir en haut

Appliquer l’enduit de ragréage

Commencer par mélanger l’enduit, le dosage dépend de chaque fabricant, aussi se reporter à la notice sur le sac. Certains font le mélange à la main, mais c’est inefficace, et il vaut mieux utiliser une perceuse équipée d’un malaxeur. Des magasins spécialisés en proposent en location si on n’en possède pas. Régler la perceuse sur 500 tours par minute, et patienter jusqu’à ce que le produit devient complètement homogène. Il est conseillé d’utiliser auparavant un primaire d’accrochage, aussi l’appliquer avec un rouleau à manche longue. Le primaire d’accrochage est un simple enduit d’adhérence qu’on utilise fréquemment dans les travaux de peinture. Verser maintenant le mélange à intervalle d’un mètre carré, et utiliser le platoire pour l’aplanir. Il faut commencer par le côté opposé de la porte pour pouvoir sortir quand on aura fini. De plus, il faut s’asseoir sur une planche en bois pour égaliser le sol. Les marques sur les grosses imperfections vont vous aider à doser le mélange en conséquence. Il ne faut pas oublier que le lissage sera visible dès les premières 15 minutes, mais une journée est nécessaire pour un séchage complet. Le cas échéant, on peut appliquer une deuxième couche une fois que la première est sèche. Si les défauts dépassent les 25 à 30 millimètres, il vaut mieux utiliser un dosage de sable et de ciment, car un simple enduit ne durera pas longtemps.

Horticulture - Homéopathie | © mentions légales