Bricoleurs.Tv » Béton et Gros œuvre » Réussir la fabrication d’une dalle en béton

Réussir la fabrication d’une dalle en béton : les étapes à ne pas négliger

La fabrication d’une dalle en béton peut être à la portée de tout le monde, à condition que les procédures de mise en place soient bien suivies. Ces procédures à suivre sont simples mais leurs exécutions obéissent à des normes strictes. En effet, réussir une dalle en béton, sur un terre-plein par exemple, requiert la prise en compte de plusieurs paramètres tels que le réseau électrique, ou aussi les adductions et évacuations d’eaux. Bien que cela ne nécessite pas de technique compliquée, des normes sont à respecter et des précautions sont à prendre.



Réussir la fabrication d’une dalle en béton

Plusieurs étapes sont nécessaires lors de la fabrication d’une dalle en béton. On doit en premier lieu préparer le terrain sur lequel on va couler le béton. Ensuite, il faut préparer le béton, et cette préparation doit suivre des normes et exige comme les autres étapes une mesure de sécurité appropriée aux travaux à fournir. Après, le coulage du béton qui demande une vigilance pour que les précédentes étapes ne soient pas vaines et on termine avec les travaux de finition et de revêtement.

Les outils nécessaires pour un travail de qualité

Pour faciliter les tâches à entreprendre, plusieurs outils sont indispensables. On aura besoin d’un niveau à fiole pour les premiers points de repères et d’un cordeau à poudre pour tracer ces repères. Une masse, une pelle et une pioche pour enlever l’ancien revêtement, un piquet de bois pour les repères de niveau seraient aussi utiles. Un râteau est indispensable pour étaler le hérisson, une dame pour le tasser et un guide de niveau pour vérifier son niveau. Des lattes de bois serviront de guide et pour aplanir les surfaces, un niveau à bulle pour la vérification de l’horizontalité des guides sont nécessaires. On doit aussi se servir d’une taloche pour lisser la surface du béton et d’une pince lors de la manipulation des fils de fer recuits pour l’armature.

revenir en haut

La préparation du terrain

Le terrain qui va recevoir le béton doit être préparé d’une manière à ce que tout danger soit écarté. Il faut aussi faire attention aux installations électriques et sanitaires. Dans l’ensemble, les travaux à effectuer comprennent plusieurs couches à poser, atteignant dans la plupart des cas les 35 cm. On va tout d’abord mettre en place le hérisson qui est nécessaire pour éviter la remontée de l’humidité vers la surface. Il consiste à tasser à la dame du gravier ou des cailloux, ce support du béton fera entre 15 et 20 cm d’épaisseur. Une couche de sable bien égalisée recouvrira et achèvera la mise en place du hérisson. On doit après poser un film polyane pour une isolation thermique, puis le tout recevra le béton.

revenir en haut

La fabrication du béton

Le béton est la troisième couche à mettre en place lors de la fabrication d’une dalle en béton. Dans les cas où on doit utiliser des armatures, il faut s’assurer que les fers en treillis soient fermement reliés par du fil de fer recuit. Cette étape est à effectuer avant la fabrication du béton. Du ciment, des gravillons, du sable et de l’eau sont les matériaux nécessaires à la préparation du béton. D’une manière générale, tous ces éléments doivent être incorporés afin d’avoir un mélange homogène. Il faut ensuite verser progressivement ce mélange et veiller à éviter les poches d’air en le fouillant avec la pelle. Le coulage ainsi réalisé, veillez à ce que toute la surface soit bien plane et nivelée. Enfin, attendre 48 heures avant de procéder à l’étape suivante. La dalle en béton requiert une épaisseur supérieure ou égale à 8 cm. En ce qui concerne la quantité nécessaire, 1 m³ de béton requiert 7 sacs de 50 kg de ciment, 800 dm³ de gravillons, 450 dm³ de sable, et entre 140 et 175 litres d’eau. Les adjuvants tels que le durcisseur, le retardateur ou encore le fluidifiant sont à utiliser en option.

revenir en haut

La finition

Les travaux de finition exigent un soin particulier étant donné que la première appréciation sur la qualité des travaux effectués dépend de la qualité de ces derniers. Pour un travail réussi, il est essentiel que chaque mesure soit exacte et précise. La couche isolante et la chape de mortier doivent faire l’objet d’une bonne précision. La première doit avoir une épaisseur variant entre 2 et 4 cm, et celle de la chape de mortier de ciment étalée dessus sera de 1 à 3 cm. Ces mesures doivent être justes pour que la mise en oeuvre du revêtement final tels que le carrelage soit confortable.

Horticulture - Homéopathie | © mentions légales