Bricoleurs.Tv » Béton et Gros œuvre » Poser un portail

Comment poser correctement un portail en quelques points ?

En bois ou en métal, le portail est un élément essentiel d'une propriété. Souvent livré avec tous ses accessoires, le portail se pose assez facilement mais il faudra suivre quelques étapes essentielles pour le faire correctement.



Poser un portail

Avant de débuter, s’assurer que les différents accessoires (gonds, paumelles, pentures, etc.) ont été bien livrés avec le portail. Les dimensions données en indication correspondent à la distance entre chaque pilier. Pour le portail à deux vantaux, la longueur est comprise entre 2,50 m et 4 m tandis que pour le portillon, elle va de 90 cm à 1 m. La hauteur du pilier doit dépasser de plus ou moins 15 cm la hauteur du portail. Ne pas oublier que pour déterminer le sens d’ouverture du portail, il faut se mettre à l’extérieur. L’ouverture est à droite si le portail s’ouvre vers la droite. Pour la construction des piliers, en plus des dimensions du portail, ne pas oublier de prendre en compte les espaces appelés jeux fonctionnels suivants : 5 à 8 mm entre les deux vantaux quand le portail est fermé, 15 à 25 mm entre chaque battant et le pilier correspondant.

Les différents outils nécessaires

Pour commencer, rassembler tous les outils :

  • une perceuse
  • un fil à plomb
  • un niveau à bulles
  • un burin
  • un pinceau
  • une auge
  • une règle à mesurer
  • un foret à fer
  • un marteau
  • une truelle fine
  • un tournevis
  • un ciseau à pierre

En plus des outils sus-cités, retenir que la penture est une bande de métal à visser sur les menuiseries. Elle vient s’articuler avec les gonds scellés sur les piliers. Dans un souci de sécurité et de solidité, sa dimension doit être proportionnelle à celle de la barrière à soutenir. Si le portail s’ouvre sur un terrain en pente, il faut utiliser des pentures déportées.

Pour les portails métalliques, il faut visser ou souder les paumelles. Normalement, elles sont livrées avec le portail par les fournisseurs. Sinon, retenir que le butoir ou sabot à sceller permet de limiter la course des battants et de les maintenir bien alignés quand le portail est fermé. Le verrou, quant à lui, est à fixer en bas du battant qui ne comporte pas de serrure. Il maintient le vantail fermé en se logeant dans le butoir. Les arrêts de portails maintiennent les battants ouverts en empêchant le vent de les refermer.

revenir en haut

Préparer les scellements

Prendre la mesure de l’écartement des gonds et marquer l’emplacement des trous de scellement au centre de la face interne des piliers. La garde au sol du portail doit être comprise entre 3 et 5 cm. Forer les trous de scellement de 5 cm de côté environ, à une profondeur légèrement supérieure à celle des pattes de scellement des gonds. Bien nettoyer les trous au moyen d’un pinceau. Utiliser une éponge pour humidifier les trous, ce qui permettra au mortier de scellement de mieux adhérer au pilier. Le scellement des gonds ne sera effectué qu’à la fin de la pose.

revenir en haut

Comment poser les vantaux ?

Visser les pentures sur les battants. Procéder à l’assemblage des gonds puis placer l’ensemble entre les piliers. Vérifier que les pattes de scellement s’encastrent sans difficulté dans leurs trous respectifs. Fermer ensuite le portail et placer les cales, c’est une opération délicate mais obligatoire. Pour le calage horizontal, les cales biseautées facilitent grandement le travail. Pour le calage vertical, insérer deux cales d’épaisseurs différentes entre les deux battants pour remédier à l’affaissement du portail dû au poids après scellement.

Pour les pentures, il n’y a aucun problème si le terrain est plat. Fixer les pentures de manière symétrique, le portail s’ouvrira horizontalement. Utiliser la même méthode si le terrain est en pente dans le sens d’ouverture. Seulement, la base du battant ne sera pas parallèle au terrain quand le portail est ouvert. Une précaution s’impose quand le terrain présente une montée dans le sens d’ouverture. Les pentures doivent être fixées de manière asymétrique pour que le portail puisse s’ouvrir sans accrocher le sol. Si le terrain présente une pente parallèle aux vantaux, la garde au sol sera plus faible d’un côté.

La pose se termine par le scellement des gonds. Placer une faible quantité de mortier ou de ciment dans le trou de scellement. Installer la patte de scellement, ensuite, insérer quelques morceaux de briques dans le mortier pour empêcher la patte de bouger. On assurera ainsi que la fixation est correcte. Boucher complètement le trou avec du mortier puis terminer en lissant la face à l’aide de la truelle. Laisser sécher 2 à 3 jours avant de retirer les cales.

Horticulture - Homéopathie | © mentions légales