Bricoleurs.Tv » Béton et Gros œuvre » La pose des piliers et portails

Effort, méthode et précision : gages de la réussite de la pose des piliers et des portails

Réussir la pose des piliers et des portails n’est effectivement pas une mince affaire. Il faut déployer talent, effort et minutie pour y parvenir. Détenir les outils indispensables pour prétendre accomplir cette tâche serait un atout. Bien choisir les matériaux à utiliser dans ce genre d’opération est plus que nécessaire. Une connaissance en maçonnerie ainsi qu’une expérience en menuiserie serviraient très probablement dans ce type d’exercice. Tous ces facteurs mélangés avec une bonne dose de persévérance, d’esprit méthodique et surtout le désir de la perfection ou tout au moins du travail bien fait ne pourront que vous pousser à s’adonner à cette tâche avec hargne mais aussi avec une ferveur très compréhensible.



La pose des piliers et portails

Cette page nous dévoilera donc les outils et matériels dont nous aurons à nous servir pour accomplir cette mission. Dans la pose des piliers, des détails sur la prise des mesures, l’établissement des fondations ainsi que sur la pose proprement dite seront à préciser. Quant à la pose du portail, sa mise en place ainsi que celle de la quincaillerie feront l’objet de diverses explications susceptibles de nous faciliter la tâche.

Outils et matériel nécessaires

Pour pouvoir accomplir convenablement la pose des piliers et des portails, la possession de quelques outils et matériel s’avère indispensable. Nous pouvons citer entre autres :

  • la perceuse ou le foret à béton
  • la meuleuse
  • un niveau à bulle
  • un fil à plomb
  • un mètre
  • une règle de maçon
  • un cordeau à tracer
  • une scie à métaux
  • une pelle
  • une pioche
  • une truelle
  • un auge
  • un coupe boulon pour les fers à béton
  • 4 serre-joints
  • 3 cales biseautées de 5 cm d’épaisseur
  • 6 planches de 1,5 m

Ne pas posséder ces outils et matériels pourrait constituer un handicap sinon un frein à la réalisation de la pose.

revenir en haut

Comment effectuer la prise de mesures ?

Pour éviter les erreurs de mesures, erreurs qui risqueraient d’altérer le bon fonctionnement des portails, il est fortement conseillé de procéder comme suit :

  • tracer au sol l’emplacement des piliers en bien s’assurant de la dimension du portail
  • laisser une marge de 6 à 8 cm de jeu pour les gonds et pour la finition du pilier
  • pour une ouverture du portail à 30°, laisser 1,5 à 3 cm de jeu pour l’emplacement des gonds standards
  • pour une ouverture du portail à 180°, laisser 4 cm de jeu pour les gonds
  • laisser entre 3 et 8 mm de jeu entre les vantaux
  • faire en sorte que la dimension du pilier soit proportionnel au poids qu’il aura à supporter

Cette adaptation est nécessaire pour éviter tout risque d’écroulement.

revenir en haut

Les fondations

Pour garantir la stabilité des piliers et du portail, la création d’une semelle de fondation sous le portail et les deux piliers. Les fondations doivent à tout prix être à l’abri d’un coup de gel. Ce qui explique la variation de leur profondeur en fonction des régions et de la nature du terrain. La largeur de ces fondations doit avoir 10 cm de plus que celle des éléments à poser. Pour remplir les fondations, on doit procéder ainsi :

  • poser le chaînage dans la fondation
  • installer les fers torsadés, c’est-à-dire en planter 4 de 10 à 12 mm de diamètre et de 60 cm de hauteur
  • fixer le chaînage aux 4 fers torsadés avec du fil de fer recuit ou du fil de ligature
  • bien vérifier l’emplacement des fers torsadés et s’assurer qu’ils permettent le passage d’un élément du pilier
  • couler le béton
  • au bout de 48 heures, on peut procéder à la pose des différents éléments du pilier

La pose de chaque élément du pilier doit se faire très progressivement et la vérification de son positionnement doit survenir juste après la pose, cela afin d’éviter toute erreur ou oubli éventuel.

revenir en haut

La pose du portail

Tout comme pour les piliers, la mise en place du portail doit être effectuée avec beaucoup de minutie. On procèdera alors ainsi :

  • fixer les pentures sur le portail avec des vis
  • avec du fil de fer, attacher les gonds aux pentures
  • placer convenablement les 2 vantaux
  • s’assurer que les jeux fonctionnels de 15 à 30 mm sur les côté et 3 à 8 mm au milieu sont bien respectés
  • à l’aide de planche et de serre-joints fixés en haut et en bas du portail, maintenir les vantaux ensemble
  • avec des cales biseautées au sol, régler l’emplacement définitif du portail
  • caler le tout de part et d’autre du portail avec 2 planches, et ce pour garder l’aplomb
  • s’assurer de l’horizontalité et de la verticalité des vantaux
  • caler les gonds avec des briques et procéder au scellement au mortier rapide

Planches et cales ne doivent être enlevées qu’au bout de 48 heures.

Horticulture - Homéopathie | © mentions légales